La Fondation

La Fondation La Castille

Une histoire unique

Auparavant, l’actuel Domaine de La Castille était divisé en deux fiefs, celui de la Garréjade (dont le nom existe encore) et celui des Blétonèdes (identifiable aux vignes situées directement autour de l’actuelle Castille), tous deux plantés de vignes et d’oliviers. Ces deux fiefs, existant avant le XIème siècle appartiennent à la famille des Solliès, seigneurs du village de ce nom, puis directement des comtes de Provence. Ces terres passent successivement à Jean Gonsalve de Morance (XIVème siècle), puis aux Forbin, nobles aixois et gouverneurs de Provence. Ils la conserveront entre 1467 et 1716, après une parenthèse, à la fin du XVIIème siècle, dans la famille Boniface de la Môle.

La première mention du nom de Castille apparaît en 1566 en lieu et place de celui des Blétonèdes dans le cadastre avec les noms : affar des Castilhes, aquo de Castilhe, las bastidas de Castilhes. Dès lors, les terres de la Garréjade et anciennement des Blétonèdes sont liées sous ce nom de « Castille ».

En 1716, le domaine est vendu à Pierre-Jean de Marseille. En 1728, le nouveau propriétaire entama la construction du château actuel, ainsi que la cave, composée de deux larges vaisseaux voûtés en bel appareil et bâtie par les forçats du bagne de Toulon. Le domaine est vendu en 1730 à Jean-Louis de Selle, notable toulonnais. La terre restera dans cette famille pendant une centaine d’années.

En 1829, la terre est vendue à la famille Aubert. Le domaine connaitra ensuite une grande expansion durant tout le XIXème et la famille Aubert lui donnera une orientation purement viticole. Le vin du domaine commence alors à avoir une réputation dans toute la France.

Vente partielle de la nue propriété + leg de  de la famille Aubert à l’église en 1922. Le domaine est actuellement propriété de la fondation la Castille (reconnue d’utilité publique depuis 1979) Le Domaine est avant tout un lieu d’accueil et de formation morale, intellectuelle et religieuse des jeunes et des adultes. Il allie aujourd’hui le métier de la vigne et du vin aux missions de diverses œuvres de l’Église.

Un centre d’accueil

 

Le Domaine La Castille, légué par la famille Aubert à l’Eglise de Fréjus-Toulon dans les années 1920 a pour objectif d’accueillir des groupes, des familles, mais aussi des séminaristes et des prêtres. Le domaine abrite aujourd’hui le Séminaire Diocésain et sa cinquantaine de séminaristes de tous les continents et de diverses congrégations ou fraternités, l’institut de formation pastorale, la bibliothèque diocésaine, ainsi qu’une maison d’accueil pour les prêtres retraités.

Le Domaine de la Castille, c’est aussi une hôtellerie et une restauration ouvertes au public, pouvant offrir gîte et couvert à des groupes, des familles, aux personnes de passage, en toute simplicité (pension complète, demi-pension, nuitée…)

Le séminaire diocésain

 

Le Séminaire diocésain de l’Immaculée Conception, ou Séminaire de La Castille, est une maison de formation de prêtres diocésains pour le diocèse de Fréjus-Toulon. Il est rouvert en 1983 par Mgr Joseph Madec, alors évêque de Fréjus-Toulon, sous la forme d’une année propédeutique.

Depuis sa réouverture, près de 1601 prêtres sont formés dans ses murs, avec une moyenne de 5 ordinations par an. En 2020-2021, 6 prêtres ont été ordonnés à La Castille. En 2021-2022, 52 séminaristes et 9 propédeutes sont en formation.

Archives Diocésaines de Fréjus Toulon

 

Le service des archives retrace ici l’histoire de La Castille à travers une grande collection de photographies et cartes postales.

 

 

ET BIEN PLUS ENCORE… VENEZ NOUS RENDRE VISITE

Vous souhaitez soutenir la fondation